/medias/image/4270381165b3e124f79da9.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

ITW | A la rencontre de nos alumni ...Pierre NICOLLE

Interview

-

04/02/2019


Interview Pierre Nicolle


Master Franco-Américain - Promotion 2010

Poste actuel : Senior Talent Acquisition chez AXA Investment Managers


Quelle formation avez-vous suivie à l’IAE de Caen ?

Après une Licence AES (Administration Economique et Sociale), durant laquelle j’ai étudié 1 an en Norvège à l’Université de Bergen, j’ai poursuivi mes études avec un M1 Sciences économiques.

Je souhaitais ensuite intégrer le M2 Franco-Américain de l’IAE Caen, mais il me semblait avoir des lacunes dans les matières de gestion. J’ai donc préféré reprendre en Master 1 afin de suivre le cycle complet et maximiser mes chances d’être sélectionné en M2 . J’ai alors intégré le M1 DMO à l’IAE, avant d’être accepté l’année suivante en M2 Franco-Américain.


Pourquoi avoir choisi l’IAE Caen ?


J’ai choisi l’IAE Caen car les formations en affaires internationales qui y sont proposées ne se trouvent que dans cet IAE. De plus, je recherchais la proximité avec les professeurs anglo-saxons, un cursus professionnalisant, la possibilité de faire des stages et de bénéficier d’un réseau d’anciens. 


Quels stages avez-vous réalisés durant vos années à l’IAE de Caen ?


Lors de ma première année, j’ai réalisé un stage chez C.H. Robinson Worldwide, une entreprise de logistique Américaine. Il m’a permis de découvrir les attendus d’une société, de travailler au quotidien en anglais. Ce stage était en parfaite adéquation avec mon souhait de poursuivre en M2 Franco-Américain.

Pour mon stage de fin d’études en M2, j’ai intégré une société de conseil spécialisée en finance de marché, la société Algofi en tant que business manager. J’ai pu me rapprocher des marchés, tout en développant des compétences commerciales. Mon appartenance à l’IAE a clairement facilité ma recherche de stage. 


Quel a été votre parcours depuis ?


Après mon M2 à l’IAE Caen, j’ai réussi à intégrer la société de gestion d’actifs, Fourpoints Investment Manager en tant que Sales. Le sales est représentant de la société de gestion vis-à-vis des investisseurs (déjà engagés ou potentiels).

En 2012, je me suis posé la question de changer de société de gestion et à cette occasion, j’ai rencontré des chasseurs de têtes. J’ai trouvé leur métier passionnant et j’ai quitté le business en rejoignant le cabinet Américain Robert Half. Mon poste consistait à exécuter des mandats de recherches pour des clients du secteur de la finance de marché.

En 2015, j’ai rejoint un de mes clients, AXA Investment Managers (société d’investissement global et multi actifs) où je suis actuellement Responsable des recrutements pour le Front Office (Gérants, Sales, Trader…). J’ai un rôle de conseil auprès de mes clients internes, quant à la stratégie de recherche à mettre en place, aux personnes que nous allons cibler et à l’approche directe des meilleurs profils.


Que retenez-vous de votre passage à l’IAE Caen ?


Ce que je retiens, c’est d’abord la diversité des parcours de formations. Le diplôme Franco-Américain étant assez généraliste, cela permet à chaque étudiant de le valoriser en externe comme il le souhaite. Il suffit de voir les postes occupés aujourd’hui par les Alumni de ma promotion pour s’en rendre compte. Pour ne citer qu’eux, Luca Pasqualotti est Senior Trade Marketing Officer, Nicolas Roux est Chief Financial Officer, Guillaume Lavandier est Business Process Manager…


J’ai beaucoup aimé l’ambiance, la relation avec les professeurs, le sentiment d’appartenance à une école au sein de l’université. J’ai beaucoup apprécié la possibilité offerte aux étudiants d’être acteurs de leur parcours et de s’investir pour la promotion de l’IAE. C’est pour cette  raison que j’ai rejoint l’association du BDE en 2008, en tant que Président. J’avais à cœur de rendre dynamique la vie de l’IAE. 


Pourquoi conseilleriez-vous à un ami de faire l’IAE Caen ?


Je conseillerais l’IAE Caen car c’est le meilleur des deux mondes, les écoles de commerce et l’université : professeurs de haut niveau, parcours professionnalisant, Alumni puissant mais droits de scolarité restreints.

L’insertion professionnelle a été facile alors que nous étions en pleine crise des subprimes.


Un dernier mot, pour vous, pourquoi est-il important de continuer de développer le réseau Alumni ?


Le réseau Alumni est important. Pour les étudiants, il permet de se rendre compte des différentes possibilités de postes à la suite de leur formation. C’est un excellent moyen pour trouver des stages et du travail. Pour les diplômés, c’est un moyen de transmission aux étudiants. Enfin, il permet de garder le contact et de rencontrer de nouvelles personnes.

Nous devons avoir en tête que plus le réseau IAE sera fort plus il sera reconnu des employeurs. 




181 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interview

ITW | A la rencontre de nos alumni | Simon NAUTHONNIER

User profile picture

Patricia NAUDET

20 novembre

Interview

ITW | A la rencontre de nos alumni | Laura RABEL

User profile picture

Patricia NAUDET

25 octobre

Interview

ITW | A la rencontre de nos alumni | Vincent BECKER

User profile picture

Patricia NAUDET

27 septembre

1