/medias/image/4270381165b3e124f79da9.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Ce qui fait le succès d’un réseau d’alumni

Actualités / Informations

-

24/05/2014

-

1

Paris - Publié le mardi 25 mars 2014 à 11 h 37 - Synthèse n° 16356 - Version(s) : 1 % des anciens de Dauphine cotisent à Dauphine Alumni, 31 % à HEC, comme à la PSAA (Penn State Alumni Association), l’association des diplômés de l’université publique de Pennsylvanie. Mais avec 173 000 adhérents, PSAA revendique le titre de plus grande association d’alumni au monde. Autre exemple : 100 % des anciens sont adhérents à l’IMD de Lausanne.

Comment s’expliquent de tels écarts ? Quels sont les facteurs de succès et de puissance de certaines associations d’anciens quand d’autres vivotent avec une poignée de bénévoles ?

New Tank compare l’organisation et les services de grandes associations d’anciens élèves à travers le monde.

 

Les associations d’anciens élèves reflètent pour beaucoup la taille, l’ancienneté et la notoriété des établissements qu’elles soutiennent, mais cela n’explique pas tout.

Ces associations doivent opérer trois choix stratégiques :

  • Qui peut adhérer (réseau ouvert ou fermé) ?
  • À quel tarif (gratuité, montant modéré, montant élevé) ?
  • À quelles fins (étendue et nature de l’offre de services) ?

Du juste choix de ces paramètres découle leur succès. Qu’elles se trompent, fixent la cotisation à un niveau trop élevé ou ne proposent pas les services adéquats, et elles voient leurs effectifs ne jamais décoller ou s’effondrer.

Ajoutons que les associations d’anciens sont fortement concurrencées par les réseaux sociaux grâce auxquels les alumni n’ont plus besoin d’un intermédiaire pour se retrouver et se fixer des rendez-vous.

 

Que ce soit dans les grandes écoles ou les universités, aux Etats-Unis, en Europe, en France, la gestion des diplômés est désormais partout considérée comme stratégique. Non seulement parce qu’ils sont identifiés comme une source de financement non négligeable, mais aussi parce que la force du réseau fait la force de l’établissement.

En Europe, des acteurs pourtant prestigieux comme la Bocconi (Milan) ou Dauphine (Paris) accusent un retard certain dans la gestion de leurs alumni. Ainsi, toujours sur Linkedin, Bocconi Alumni ne compte que 7 191 membres et Dauphine Alumni 9 193.

D’autres s’adaptent rapidement, notamment en pratiquant la cotisation à vie ou en étoffant l’offre de services. 

 

Les universités françaises, qui ont longtemps délaissé leurs réseaux d’anciens, sont en train d’opérer un virage à 180 degrés. Alors qu’il n’existait jusqu’à maintenant que des associations pour les écoles internes (IAE, IEP, écoles d’ingénieurs…) et pour quelques masters réputés, les dirigeants d’université (à Paris, Strasbourg, Lyon, Nice…) cherchent désormais à créer de véritables réseaux d’alumni fédérateurs pour tous les diplômés d’un établissement. Les débuts sont difficiles (lire : université de Strasbourg), mais la volonté est là.

Pour réussir à se développer, il leur faudra des moyens financiers. Les associations qui réussissent en France et au-delà sont celles qui ont développé :

- une forte présence interne, avec un annuaire, des magazines en-ligne, des webinars,

- une offre de formation continue dédié,

- des séminaires réservés aux anciens, des conférences avec des interlocuteurs de haut niveau, la possibilité de revenir en salle de cours 5 ou 10 ans après le diplôme,

- des services carrières conséquents, avec offres d’emploi, coaching et entraînement aux entretiens.

Ces associations fonctionnent dans la plupart des cas avec des salariés permanents tout en s’appuyant sur des dizaines, parfois des centaines de bénévoles, pour organiser des évènements partout dans le monde. Leur budget dépasse le plus souvent le million d’euros.

Ainsi HEC Alumni annonce 1 100 mentors (et 2 400 mentorés HEC depuis le début du programme en 2010), plus de 40 000 offres d’emploi chaque année (dont les offres du marché caché), plus de 800 événements organisés chaque année par les 450 structures animées par plus de 800 bénévoles.

Source: News Tank Education, Article n° 16356 http://education.newstank.fr/


 

979 vues Visites

J'aime

Commentaires1

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Actualités / Informations

IAE Caen Alumni vous propose des places supplémentaires pour son atelier Oenologie !

User profile picture

Patricia NAUDET

03 décembre

Actualités / Informations

Korian lance la troisième édition du prix de sa fondation !

User profile picture

Patricia NAUDET

02 décembre

Actualités / Informations

IAE Caen Alumni Paris vous convie à son repas de fin d'année !

User profile picture

Patricia NAUDET

29 novembre

1